Conseils généraux sur les coquilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conseils généraux sur les coquilles

Message par Fitis le Sam 23 Jan - 15:07

Le rôle de la coquille chez les Coenobita
Les coquilles sont primordiales dans la vie des Bernard l'hermite terrestres (Coenobita sp.), puisqu'elles protègent leur abdomen mou, très vulnérable face aux prédateurs naturels et évitent également la dessiccation de l'abdomen. Il est donc nécessaire de proposer plusieurs coquilles à des tailles différentes pour chaque spécimen.
La croissance des BHT est liée au nombre de coquilles disponibles et des bagarres peuvent éclater si leur nombre est insuffisant. Par "coquille", on entend : coquillage de gastéropodes marins le plus souvent ou coquille de gastéropodes terrestres comme l'Achatine (moins appréciés).

Les coquilles vendues dans le commerce dites "peintes" ne sont pas souhaitables car elles n'ont pour la plupart pas la forme adaptée aux BHT. En outre, elles contiennent une peinture nocive à long terme et ne sont pas de très bon goût, niveau esthétisme, vous en conviendrez. Le Bernard l'hermite terrestre est un animal sauvage, il faut lui rendre sa dignité même si ce genre de coquilles peut, je le conviens, attirer les plus jeunes, mais il existe dans la nature une quantité de coquillages aussi colorés qu'originaux, les BHT ne s'y tromperont pas !

Acheter des bulots chez un poissonnier est un achat formidable car vous pourrez doublement en profiter : après les avoir dégustés et après avoir enlevé tout l'abdomen des bulots (on peut les faire chauffer dans de l'eau pour qu'il n'y ait plus de résidus), placez-les dans le terrarium. Rapidement, vous devriez avoir des changements de coquilles si leurs anciennes ne leur convenaient pas.


Quelle taille de coquille pour mes BHT ?
     Il est nécessaire de mettre à disposition des coquilles qui ont une taille adaptée à vos propres BHT. Ainsi, il est intéressant de mesurer le diamètre d'ouverture de celle-ci, c'est-à-dire la distance la plus grande entre ses extrémités (voir figure ci-dessous) et de mettre des coquilles approchant cette valeur ou légèrement supérieures, à vous ensuite d'ajuster en fonction de l'état de votre BHT dans sa coquille, s'il est à l'étroit ou bien s'il y a de la marge ... Il ne faut donc pas mettre des coquilles trop larges ou trop petites.



Ex. : Un de vos BHT possède une coquille d'ouverture de 2.5 cm. Vous devrez donc disposer des coquilles de 2.5 cm à 3.0 cm environ (jusqu'à 3.5 cm s'il est à l'étroit).




→ En fonction des espèces :



Pour Coenobita brevimanus : Sans aucun doute la coquille Turbo sp. pour quasiment tous les individus en particulier Turbo setosus et Turbo petholatus. Parfois Achatina fulica, Tonna sp., Murex sp., Cittarium pica,ou des coquilles d'escargot terrestre de forme ronde.










Pour Coenobita cavipes : Achatina, Turbo, Tonna,  Buccinum undatum (bulot) ...












Pour Coenobita clypeatus : Buccinum undatum (bulot), Cittarium pica, Turbo sp., Murex sp., Chicoreus sp., Babylonia sp., Cancellariidae, Bursa sp., Fasciolaria sp. ...
















Pour Coenobita compressus : Le C.compressus est très pointilleux sur le choix de ses coquilles. Il affectionne particulièrement les coquilles courtes avec une ouverture assez large en forme de "D", c'est-à-dire ni ronde, ni ovale. La coquille de prédilection est la Nerita scabricosta (à condition qu'elle ait été usée et modifiée par plusieurs générations de C.compressus avant lui, autant dire difficiles à trouver : voir http://coenobita.e-monsite.com/pages/biologie-et-physiologie/activite-et-comportement-ethologie.html). Il y a celles qu'il accepte assez volontiers "neuves" (non remodelées) : Babylonia areolata, Babylonia japonica, Babylonia spirata, Natica sp., Euspira sp., Polinices sp., Neverita sp.. Et enfin les coquilles acceptées non remodelées, s'il n'a pas le choix : Littorina zebra, Thaïs sp., Melongena melongena, Cantharus melanostomus. Mais il les préfèrerait remodelées…




Pour Coenobita perlatus : Chez les spécimens adultes, le choix est essentiellement du Turbo sp. comme le Turbo setosus ou Turbo petholatus voire des Tonna sp., des Murex sp. ou des Fasciolaria sp. Chez les juvéniles, le choix est beaucoup plus important : Murex sp., Bursa sp., diverses coquilles de forme allongée comme le Telescopium sp., Buccinum undatum (bulot), Achatina sp. ...
















Pour Coenobita purpureus : Achatina sp., Turbo sp., Fasciolaria sp., Bulot ...











Pour Coenobita rugosus : Turbo sp. notamment Turbo setosus; coquilles d'escargot terrestre comme Achatina fulica; Cancellariidae, Bursa sp., Lunella coronata, Neritida polita, Bufonaria sp., bulot ... Pour les gros spécimens, surtout le Turbo setosus.














Pour Coenobita scaevola : Nerita undata, Turbo radiatus, Cerithium caeruleum, Nassarius arcularius plicatus, Autres (Littorina, Polinices, Natica ...).



Pour Coenobita spinosus : Achatina, Turbo sp. ...







Pour Coenobita variabilis : Babylonia, Tonna, Turbo, Murex, Phasianella...











Pour Coenobita violascens : Chez l'adulte : Fasciolaria sp., Achatina fulica, Murex sp., Bursa sp., Chicoreus sp., Neptunea tabulata, Babylonia sp., Hemifasum sp., Buccinum undatum (bulot), rarement Turbo sp. En général, les coquilles de forme allongée sont préférées car le Coenobita violascens a un abdomen long. Les juvéniles sont essentiellement dans des coquilles très allongées comme les Turritella sp., les Telescopium sp., les Ceritium sp., les Terebra sp.  ...











avatar

Fitis
Admin
Admin

Masculin Messages : 189
Date d'inscription : 21/01/2016
Localisation : Poitiers

Voir le profil de l'utilisateur http://coenobita.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum